Princesas

Publié le par Alban

Bonjour à tous !

Deuxième film que l'on m'a envoyé voir pour mon cours de Revue de presse : Princesas. Et là c'est le drame comme dirait l'autre... Alors que pas mal de mes camarades ont aimé moi je suis beaucoup plus mitigé. Explication après la présentation.


Synopsis : C'est l'histoire de deux femmes, deux putes, deux princesses. L'une, révoltée, l'autre, déracinée. Chaque nuit, elles jouent leur coeur à quitte ou double.

Princesas... est un film de femmes. Malheureusement, n'est pas Almodovar qui veut... J'irais donc droit au but dans la liste des choses qui m'ont déplues dans ce film. Tout d'abord le scénario : bourré de clichés, ultra répétitif, et très fouillis car contenant un nombre d'informations et de situations différentes bien trop important. De plus, on se retrouve presque parfois devant une apologie de la prostitution... il ne faut tout de même pas trop abuser.

Deuxième point qui m'a le plus choqué : la mise en scène. Sobre, dépouillée, cadre tremblé en permanence avec utilisation outrancière et abusive du zoom dans des circonstances qui ne l'exigent absolument pas. On dirait que le réalisateur vient de s'acheter une nouvelle caméra et qu'il la teste joyeusement sous nos yeux. Choquant pour un long-métrage professionnel. Voici donc les 2 gros points faibles du film qui sont des points vitaux de tout film qui se respecte... Dommage.

On gardera néanmoins dans les points positifs l'interprétation des deux actrices, lumineuses. L'intensité de certaines scènes est assez intéressante mais malheureusement mal gérée.  L'empathie pour les personnages est réelle, car bien amenée. Princesas a donc le sale goût du film gâché par ces parti-pris. Ce qui aurait pu donner un film s'assez bonne facture sur le milieu de la prostitution en Espagne, devient un film boîteux, bourré de clichés et complaisant. A éviter.

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article