Fortunes - une nouvelle série signée Arte

Publié le par Alban

Bonjour à toutes et à tous !

 

En tant que grand amateur de séries télévisées, je me suis souvent tourné vers les incroyables séries américaines dont l’originalité et la maîtrise m’ont souvent subjugué. Je continue d’ailleurs toujours à les suivre. Cela dit depuis quelque temps, les séries françaises ont gagné en qualité, notamment avec les incursions de Canal Plus dans le genre, il faut le dire, avec succès.

 

Il faut maintenant compter aussi sur ARTE pour nous apporter du contenu de qualité en termes de séries télévisées. Ce fut déjà le cas avec Les invincibles, qui reviennent d’ailleurs en ce moment même pour une saison 2. Et en attendant Xanadu, voici venu le temps de découvrir Fortunes, une nouvelle série originale et fort sympathique.

 

Fortunes affiche

 

Il s’agit d’une adaptation du téléfilm éponyme qui avait connu un grand succès et avait par ailleurs remporté les prix de Meilleur premier script de fiction et Prix Europa à Berlin 2008 et Meilleur film francophone au Festival International Tous Écrans, Genève 2008.

 

Je tiens à remercier particulièrement Arte et Allociné qui m’ont permis de visionner en salles les deux premiers épisodes de Fortunes, série constituée de 8 épisodes de 52 minutes. L’équipe était d’ailleurs présente et la rencontre qui a suivie la projection s’est faite dans la simplicité et une bonne humeur communicative.  

 

les 4

 

Le synopsis : Ils sont quatre Français de Province issus d’un quartier populaire : trois rebeus, Brahim, Fathi, Driss et leur meilleur ami Mike, un gitan… Ils refusent de subir la crise et décident d’accélérer le mouvement de leur vie, et pourquoi pas faire... fortune ?

 

Mon verdict ? Très positif. Cela fait du bien de voir une telle fraîcheur dans une série française. Que l’on ne s’y méprenne pas, même si Fortunes parle de nombreuses communautés (paysanne, portugaise, gitane, arabe, chinoise etc…) elle le fait en dynamitant les clichés du genre, non sans humour et sous un angle véritablement inédit. L’empathie pour les personnages est communiquée quasiment d’emblée aux spectateurs qui ne peuvent que prendre plaisir à suivre les aventures rocambolesques de ces quatre jeunes hommes plein d’avenir.

 

Au fil des dialogues les répliques cultes fusent, déclamées par des interprètes, ayant un bon sens du rythme et un jeu très convaincant. Le plaisir que les acteurs ont à interpréter leurs personnages déborde de l’écran et est au final très communicatif. Cela est d’autant plus surprenant quand on sait que beaucoup de place a été laissée à l’improvisation sur le plateau, manière de laisser les acteurs plus libres et de rendre le récit plus frais, riche et vivant.

 

Alexia Portal et Salim Kechiouche

 

Fortunes possède néanmoins un scénario bien structuré et très finement écrit, qui vous réservera son lot de surprises permanentes. Au dynamisme de l’écriture répondent le dynamisme et la spontanéité de la mise en scène de Stéphane Meunier, qui privilégie la caméra portée pour venir capter de précieux instants de belle vérité émotionnelle. Car en effet, l’émotion n’est pas laissée à la porte et est par ailleurs délicatement amenée dans le récit par le biais de quelques belles séquences peu ou pas dialoguées.

 

De même, le scénario, comme la mise en scène, brassent de nombreuses références cinématographiques sans jamais sombrer dans le ridicule, voire en les réinventant de manière respectueuse et néanmoins originale. Si je me dois de me faire l’avocat du diable je reprocherais juste au metteur en scène de faire un peu trop systématiquement appel à l’illustration musicale, qui même si elle donne un rythme et une couleur à la série, se fait parfois un peu trop envahissante. Mais cela ne reste qu’un détail, peu gênant, au vu de la grande qualité de la direction musicale de l’ensemble.

 

Désert - Brahim Mike Fathi et Driss 2

 

Fortunes c’est donc une série fraîche et innovante à découvrir sur Arte dès le 22 Mars et jusqu’au 12 Avril à raison de deux épisodes diffusés tous les mardi soir !

 

Ci-dessous la bande-annonce de cette première saison :

 


 

 

 

Publié dans Culture

Commenter cet article