Rocky Balboa

Publié le par Alban

Bonjour à tous !

Nouvelle prise de retard dans les critiques ciné car ma consommation est courante et mon temps (en ce moment) très précieux. Bref, retour à la critique avec au programme du jour : Rocky Balboa, 6ème et dernier opus de la saga réalisé par Sylvester "Sly" Stallone himself. Présentation.



Synopsis : Rocky Balboa, le légendaire boxeur, a depuis longtemps quitté le ring. De ses succès, il ne reste plus que des histoires qu'il raconte aux clients de son restaurant. La mort de son épouse lui pèse chaque jour et son fils ne vient jamais le voir. Le champion d'aujourd'hui s'appelle Mason Dixon, et tout le monde s'accorde à le définir comme un tueur sans élégance ni coeur. Alors que les promoteurs lui cherchent désespérément un adversaire à sa taille, la légende de Rocky refait surface. L'idée d'opposer deux écoles, deux époques et deux titans aussi différents enflamme tout le monde. Pour Balboa, c'est l'occasion de ranimer les braises d'une passion qui ne l'a jamais quitté. L'esprit d'un champion ne meurt jamais...

Le film de boxe n'est pas vraiment ma tasse de thé je l'avoue. A part "Million dollar Baby", le chef-d'oeuvre de Clint Eastwood. Donc je l'avoue sans rougir : je n'avais vu aucun des films de la saga Rocky avant de me rendre dans les salles obscures pour voir ce nouvel opus. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Difficile à dire au vu de ma situation. Mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier pleinement ce film. Alors pourquoi suis-je allé le voir si je n'aime pas les films de boxe en général ? Parce que le film m'attirait, parce que je voulais voir ce dont quoi était possible Stallonne (surtout à la réalisation), parce qu'on m'a fortement conseillé de le voir pour un cours qui viendra au troisième trimestre et enfin tout simplement car je n'avais pas envie ce soir là de voir unfilm au sujet trop intello donc prise de tête. Eh oui ça fait beaucoup de raisons. En effet.

Venons en au fait. Que pouvons nous attendre de ce sixième Rocky ? Eh bien tout d'abord Stalonne a vieilli et ça se sent. C'est d'ailleurs le sujet principal du film. Rocky est le rôle qui a fait connaître Stalonne et ce dernier utilise ici ce personnage comme métaphore de sa carrière et de sa vie en général. Stalonne est certes en bout de course mais il a encore des choses à dire et brûle de l'intérieur. C'est le cas de son personnage : Rocky Balboa, faussement rangé et bon samaritain qui brûle de revenir sur le ring une dernière fois pour "Se débarrasser de la bête qui sommeille encore en lui". Stallone et Rocky s'emploient donc à nous prouver que l'âme d'un champion est éternelle. Et on doit reconnaître que cela marche bien.

Rocky trouve sa mission suicide, à savoir affronter un combattant beaucoup plus jeune et rapide. Combat sans aucun enjeu pour Rocky si ce n'est le risque d'un déshonneur et d'une humiliation publique. Qu'à cela ne tienne il va nous prouver qu'avec de la volonté tout est possible. On le voit donc se métamorphoser, répéter ses entraînements sous les airs désormais cultes du thème principal de la saga. Séquence d'environ 3 minutes un peu bâclée mais jouissive. Rocky en chie mais c'est pour la bonne cause. Vient alors le combat final, nerveux, filmé à la manière TV un peu bizarre au montage qu'on trouvera un peu raté laissant trop de place à l'ellipse. Mais on y croit et on s'immerge jusqu'au bout.

Le constat du film ? Une morale un peu trop insistante mais un Stalonne qui n'a pas dit son dernier mot, qui accomplit un beau come-back en clôturant la saga qui l'a révélé au grand public. Un Stallonne émouvant ce qui est surprenant. Et surtout un réalisateur pas si mauvais que ça qui arrive à nous faire prendre part à la quête de son personnage qui est par extension la sienne. En bref, Rocky n'est pas un grand chef d'oeuvre cinématographique ni un grand film mais il a le mérite d'être un très bon divertissement et de s'assumer en tant que tel. Une réussite dans son genre.

Publié dans Critiques de films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Françoise 13/02/2007 14:08

Moi, j'ai adoré ! de toutes façons, je suis fan des films de boxe.