The fountain

Publié le par Alban

Bonjour à tous !

Encore un léger retard dans les critiques de blog de ce début d'année 2007, mais au vu des vacances de folie que j'ai passé (au niveau boulot et projets etc... ce dont vous vous rendrez bien vite compte sur le blog) je suis allé peu au cinéma et j'ai donc laissé passer le temps avant de vous faire part de mes critiques. 3 films vus, 3 critiques à faire donc. la première concerne un film que je rêvais de voir depuis 6 ans... longue période de sa genèse (si je puis dire !) : il s'agit du nouveau film de Darren Arronofsky "The fountain". Présentation.


Synopsis : The Fountain raconte le combat à travers les âges d'un homme pour sauver la femme qu'il aime. Espagne, XVIe siècle. Le conquistador Tomas part en quête de la légendaire Fontaine de jouvence, censée offrir l'immortalité. Aujourd'hui. Un scientifique nommé Tommy Creo cherche désespérément le traitement capable de guérir le cancer qui ronge son épouse, Izzi. Au XXVIe siècle, Tom, un astronaute, voyage à travers l'espace et prend peu à peu conscience des mystères qui le hantent depuis un millénaire. Les trois histoires convergent vers une seule et même vérité, quand les Thomas des trois époques - le guerrier, le scientifique et l'explorateur - parviennent enfin à trouver la paix face à la vie, l'amour, la mort et la renaissance.

Difficile de faire une critique de ce film... Tant il est spécial ! C'est le genre de film que l'on adore ou que l'on déteste dès la première projection. Me voilà bien embêté car je ne sais pas quoi penser de ce film. Une partie de moi est pour et l'autre contre. Bref partons pour une critique mitigée, sachant que si vous hésitez à le voir, je vous conseille de vous faire votre propre opinion tout de même. The fountain n'est pas un film "facile". Pas facile à regarder, pas facile à comprendre... il joue sur la carte de la métaphysique. Autant vouloir réfléchir à sa vie avant d'y aller ou être d'humeur philosophique bref y aller avec l'esprit OUVERT. C'est essentiel.

Cela fait 6 ans que j'attendais ce projet car "Pi" et "Requiem for a dream" m'avaient tous deux laissés pantois d'admiration face à un tel génie. Pour moi Arronofsky était rentré en deux films au rang de mes cinéastes cultes (et je n'étais pas le seul). Après avoir pris connaissance du pitch je n'en pouvais plus d'attendre... Et longue attente amène souvent déception. Ce ne fut pas vraiment le cas ici, plutôt stupéfaction et... embêtement. Je ne sais pas quoi en penser ! En tout cas le film ne laisse pas indifférent ça c'est sûr.

Commençons par un mot sur le scénario... Articulé autour de 3 époques différentes, le scénario reste pourtant assez efficace, bien que parfois légèrement confus. La transition entre les différentes époques est elle, très bien pensée. Le contenu est à visée philosophique et peut ressortir parfois comme niais ou ridicule voire comme génial, tout dépend de vous et de votre romantisme... Disons que selon moi Darren Arronofsky base son film une vérité générale et que cela paraît après coup bien léger, et laisse un goût amer d'arnaque.

L'esthétique du film elle aussi a de quoi dérouter. Teinte jaunâtre tout du long, parti-pris esthétique fort. Pas toujours très agréable à regarder même si parfois très impressionnant, notamment vers la fin. Lumière tout de même très travaillée. Mise en scène léchée et travaillée même si moins percutante que dans les films précédents et c'est bien dommage. Au niveau des comédiens pas grand chose à dire :Hugh Jackman se débrouille bien même si être chauve ne lui va pas du tout. Rachel Weisz est épatante de beauté, elle hypnotise tant elle est rayonnante.

Le récit des déboires de pré-production du film (Cate Blanchett et Brad Pitt quittant le film une première fois ce qui avait provoqué une perte des financements principaux) nous fait malheureusement rêver à ce que le film aurait pu être. Au final devant "The fountain" on se dit : 6 ans pour ça ? Triste constat. Le film a tout de même des qualités, mais est ce bien suffisant ? En attendant que d'indignation devant des critiques comparant ce film à 2001 de Kubrick... Honte sur eux, messieurs vous comparez l'incomparable !

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Milka 10/01/2007 19:18

Et bien moi j'ai vraiment bien aimé. J'y allais en sachant que c'était spécial mais je ne l'ai pas attendu pendant 6 ans, ça aide.
Mais je suis très romantique, donc forcément l'histoire accroche, et je l'ai trouvé quand même très bien fait.
Je trouve ça dommage que sa sortie soit passé si inaperçu et qu'il ne soit distribué que dans peu de salle (en province on galére plus).