Coeurs

Publié le par Alban

Bonjour à tous !

Encore du retard dans les critiques ! Mais on rentre en période d'exams de fin de trimestre... donc forcément je suis préoccupé par d'autres choses... Alors voici la critique (très tardive certes) du nouveau film d'Alain Resnais : "Coeurs". Avant d'en parler plus amplement, la présentation habituelle.

Synopsis : Thierry, agent immobilier, se donne beaucoup de mal pour trouver un appartement à Nicole et Dan, un couple de clients difficiles. A l'agence, Charlotte, sa collaboratrice, lui prête la cassette d'une émission qu'elle adore, un programme de variétés religieuses dont la vision troublera fortement Thierry. La soeur cadette de Thierry, Gaëlle, recherche secrètement l'amour, allant même jusqu'à recourir aux petites annonces. Dan, militaire de carrière expulsé de l'armée, passe ses journées dans le bar d'un hôtel où il confie ses mésaventures à Lionel, le barman. Pour assurer son service du soir, Lionel fait appel à une assistante à domicile bénévole pour s'occuper de son père, Arthur, un vieil homme malade et colérique. C'est Charlotte qui se présente. Et ainsi, le mouvement d'un personnage peut bouleverser le destin d'un autre sans pour autant le connaître voire même le rencontrer.

A 84 ans, Alain Resnais est encore en grande forme. Ce cinéaste, l'un des plus grands cinéastes français encore vivants, (ils se raréfient) n'a nul besoin de prouver son immense talent. Et pourtant avec Coeurs, il atteint l'apogée de sa carrière et signe un chef d'oeuvre hors du commun qui a d'ailleurs reçu le lion d'argent pour la meilleure mise en scène au festival de Venise cette année. Un prix largement mérité tant les qualités de ce nouveau film sont nombreuses.

On y retrouve donc la bande d'acteurs habituelle de Resnais avec deux petites nouvelles : Laura Morante et Isabelle Carré. Deux nouvelles recrues qui s'ajoutent à la longue liste d'habitués prestigieux. L'interprétation du film est absolument fabuleuse, les rôles sont tous touchants et les acteurs et actrices en état de grâce (c'est le moins que l'on puisse dire pour Sabine Azéma).

Passons alors aux autres aspects du film : Le scénario d'abord est une adaptation d'une pièce de théâtre d'Alan Ayckbourn, dont Resnais avait déjà adapté à l'écran le fameux Smoking/No smoking. Au delà du film choral sur la solitude et la difficulté des sentiments, le sexe plane partout omniprésent mais jamais salace, extension logique des sentiments que recherchent les personnages. Tous sont en quête d'amour, de reconnaissance, d'affection. Ce sont ces coeurs en hiver (c'est le cas de le dire...) que nous suivons dans leurs joies et leurs peines, leurs espoirs et leurs déceptions. Difficile de faire plus touchant tant on s'identifie aux personnages.

Mais sur cette histoire plane aussi l'ombre de la mort, notamment la peur de la mort du cinéma tuée par la télévision qui nous avilit à coup de télé-réalité et d'émissions débiles, comme "Ces chansons qui ont changé ma vie". Resnais tire la sonnette d'alarme à sa façon. Et au fond il n'a pas tort. Nous n'allons pas vers un avenir cinématographique très glorieux. Une certaine nostalgie plane alors sur le film. Nostalgie d'une période glorieuse qu'on ne retrouvera peut être plus. Et pourtant l'humour est présent et très appréciable.

La mise en scène est bien sûr fabuleuse et le travail de montage parfait. La lumière prodigieuse d'Eric Gautier couronne le tout et l'ensemble devient remarquable. Jamais film français n'aura été aussi beau sur le fond comme sur la forme ces derniers temps. A voir et revoir (comme je l'ai fait). Nous tenons le meilleur film français de cette année et peut être même de ces dernières années. Alain, tiens le coup et émerveille nous encore et encore ! Le paysage cinématographique français a besoin de personnes comme toi !

Publié dans Critiques de films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vincent 10/12/2006 12:02

Resnais est LE plus grand cinéaste français !
Suivez les conseils d'Alban !
Courez voir Coeurs !