The Departed

Publié le par Alban

Bonjour à tous !

C'est finalement avec 8 jours de retard que je vous fais enfin part de mon récit exceptionnel (je m'avance un peu vite là lol) de l'avant-première non moins exceptionnelle du nouveau Martin Scorcese... A savoir "The departed". Pour info, il s'agit d'un remake d'un film asiatique fabuleux nommé "Infernal affairs" et que j'avais adoré. Je voulais donc comme d'habitude boycotter ce remake... Mais lorsque j'ai appris que c'était au grand rex et que Martin Scorcese serait là... Que voulez vous j'ai pas pu résisté...

Petite présentation du film avant de continuer !

Synopsis : A Boston, une lutte sans merci oppose la police à la pègre irlandaise. Pour mettre fin au règne du parrain Frank Costello, la police infiltre son gang avec "un bleu" issu des bas quartiers, Billy Costigan. Tandis que Billy s'efforce de gagner la confiance du malfrat vieillissant, Colin Sullivan entre dans la police au sein de l'Unité des Enquêtes Spéciales, chargée d'éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en "sous-marin" et informe Costello des opérations qui se trament contre lui. Risquant à tout moment d'être démasqués, Billy et Colin sont contraints de mener une double vie qui leur fait perdre leurs repères et leur identité. Traquenards et contre-offensives s'enchaînent jusqu'au jour où chaque camp réalise qu'il héberge une taupe. Une course contre la montre s'engage entre les deux hommes avec un seul objectif : découvrir l'identité de l'autre sous peine d'y laisser sa peau...

Alors voilà, après avoir réservé ma petite place et avoir averti quelques amis de l'ESEC, on était tous supra excités : les filles parce qu'elles allait voir Leonardo Di Caprio et nous plus pour Scorcese (mais on est pas gérontophiles lol). Jour J on arrive tous ensemble 2h 30 avant la séance et on commence à faire la queue pour être sûrs d'avoir une bonne place. Et il y avait déjà pas mal de monde comme l'atteste cette photo :


Mias bon on ne se laisse pas décourager comme le montre ces photos, nous étions avant tout très contents d'être là :

Vincent, très content d'être là...

Je suis aussi très content... Et Clémentine qui n'aime pas les photos mais est quand même contente d'être là lol
Stéphanie contente d'être là aussi

Et Clémentine ne veut toujours pas être prise en photo... Ce qui fait beaucoup rire Baptiste ! (tout effet l'Oréal serait purement aléatoire)


Forcément l'attente étant un peu longue les premiers débats commencent : Ici Sean et Vincent en pleine action !

Après 2h d'attente on ouvre enfin la salle est nous sommes invités à nous diriger gentillement vers le Balcon au 1er étage, le RDC étant réservé aux VIP... (vous savez les Very important prout prout !) et aux journalistes. On pénètre donc dans la grande salle Mythique du Grand Rex... Déco superbe, salle prestigieuse avec voûte étoilée à l'appui.


On se croirait dans un rêve... On se révéille vite néanmoins pour avoir les meilleures places possibles et nous finissons au premier rang légèrement décentrés ! Parfait !

Pendant que certains se mettent vraiment à l'aise... et jouent la star : n'est-ce-pas Baptiste ?


D'autres sont vraiment très très heureux d'être là (LOL) :


Après 45 minutes d'attente supplémentaire (mais au moins on était assis...) une femme monte sur la scène et annonce le thème de la soirée... Le producteur de Scorcese arrive sous les applaudissements et fait un petit discours d'introduction. Est ensuite appellée Mlle Vera Farmiga actrice qui joue le seul rôle féminin de l'histoire lol Elle nous fait bien rire en nous disant en français et avec un accent charmant qu'elle s'est gavée de raclette et de camembert... Miam. En attendant nous on a toujours pas mangés mais le cinéma nous nourrit lol. Est ensuite appellé Leonardo Di caprio et à la surprise générale (on est même surpris de nous même...) on applaudit tous comme des boeufs en criant Leo... Cherchez l'erreur ! La Hype attitude nous a gagné je pense lol ! Et ensuite sous des applaudissements 2 fois plus importants que pour Leo, C'est Martin Scorcese en personne qui monte sur scène ! Moment magique... le temps se suspend... On profite ! Il s'adresse donc à nous et après un court discours, ils se réunissent tous pour les photos journalisme et on en profite un peu (je remercie bcp en passant Clémentine sans qui je n'aurais jamais eu de photos potables.... merci Clem ;-))

Voici les photos :

Leonardo Di caprio et Vera Farmiga
De gauche à droite : le producteur, Vera Farmiga, Martin Scorcese et Leonardo Di caprio

Martin Scorcese s'adressant à la foule en délire

Et là ils sortent et place à la projection du film. Et donc place à ma critique...Le film dure 2H30 et ce qui est étonnant c'est qu'on ne voit absolument pas le temps passer. Le thème musical du film est une sorte de remix d'une bourrée irlandaise je vous dis pas le kiff ! J'en avais des frissons !

La première chose qui surprend dans le film c'est son incroyable casting. Jugez par vous-même  : Matt Damon, Leonardo Di caprio, Jack Nicholson, Mark Walhberg et j'en passe... Le casting est tout bonnement impressionnant. Mais celui qui m'a le plus impressionné c'est Jack Nicholson ! Je pense qu'il n'a pas eu un aussi bon rôle depuis "The pledge" de Sean Penn (ok g pas vu Monsieur Schmidt mais bon...). Nicholson est tout bonement impressionnant avec son rôle  (très) vulgaire de parrain irlandais, bref tout ce que j'aime. Nicholson habite carrément le rôle... ça sent la nomination à l'oscar, voire même la statuette directe lol Les autres acteurs sont aussi au top et pour certains on ne les avait pas vu aussi en forme depuis bien longtemps à l'écran (qui a dit Leonardo ?) Bref niveau interprétation on prend incontestablement son pied.

La deuxième chose qui saute aux yeux sans vraiment surprendre en même temps c'est la virtuosité de la mise en scène de Scorcese. Va-t-il enfin gagner une jolie statuette ? ça ne serait que justice ! Vous m'excuserez l'expression mais le début du film en fout strictement "plein la gueule" et dans le bon sens du terme. Vraiment impressionnant ! Niveau technique à nouveau on notera la complexité des mouvements de caméra et la superbe lumière jalonnant le film qui me font dire un grand bravo au chef opérateur. Le montage est astucieux, bien que parallèle il ne perd jamais les personnages et son utilisation habile fait monter la tension à l'écran bien des fois.

Passons au scénario cette fois. Certes le film est un remake mais ce qui est étonnant ici c'est la totale réappropriation de l'histoire qu'a fait le scénariste et Scorcese par la suite. Il ne s'agit pas d'un simple copier-coller même si l'on retrouve, bien entendu, les scènes clés de l'original... En effet, Scorcese et son scénariste ont approfondi l'histoire et y ont rajouté quelques niveaux de lecture intéressants. La fin est la même excepté un twist final brillant qui a été rajouté et qui est presque ironique lors du dernier plan arrivant à l'écran. On ne peut que les féliciter de ne pas être tombé dans le panneau de faire une simple copie de l'original. C'est probablement ce qui m'a fait aimer ce remake moi qui y suis habituellement allergique...

Je concluerais donc en vous conseillant d'aller voir ce film de 2h30, pendant lequel on ne s'ennuie pas une seule minute. Rien que l'incroyable performance de Nicholson vaut le détour. Le plus dur pour vous sera de patienter jusqu'au 29 novembre maintenant ;-)

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Marlabrute 25/10/2006 16:44

Ah photos de Quenault! Ca valait le coup de cliquer...

Alban 21/10/2006 16:38

LOL le bonheur te transcendait Vincent... C'est pour ça lol !

Vincent 21/10/2006 14:01

Ah ! Quel bonheur cette avant-première... J'suis bien d'accord avec ta critique : le film était génial. Par contre, les photos doivent être truquées, j'ai pas l'impression d'avoir eu l'air aussi débile.

Saku39 18/10/2006 22:15

lol les happy face , trop fort j'attend le reste avec impatience !!!