Avant-première : Un crime

Publié le par Alban

Bonjour !

Alors voilà l'avant-dernier article en retard qui arrive ! Qu'est ce qu'il y a au programme ? Une avant-première exceptionnelle au MK2 Quai de Loire d'"Un crime" le troisième long-métrage de Manuel Pradal. Le véritable intérêt de cette séance ? La présence de la productrice, de Manuel pradal et d'Emmanuelle Béart... ça laisse rêveur !

Alors j'arrête de vous faire rêver et je vous offre du concret après la symbolique petite présentation.


Synopsis : La vie de Vincent ne reprendra que lorsqu'il aura retrouvé le meurtrier de sa femme. Sa voisine, Alice, est persuadée qu'elle le rendrait heureux.Alors elle décide de fabriquer un coupable, pour que Vincent se venge et tourne la page. Mais le coupable idéal n'existe pas... Le crime parfait non plus.

Clémentine et moi, arrivés sur place 40 minutes avant la projection avons la bonne surprise de voir que la file d'attente pour la séance n'est pas si longue que ça. Ce qui nous promet une bonne place. En effet, lorsque la salle ouvre nous nous installons confortablement au 4ème rang et au milieu de l'écran. Quel bonheur ! Une dizaine de minutes après la salle est blindée : conclusion ? On a bien fait d'arriver avant... Des applaudissements retentissent au fond de la salle et se propagent en une fraction de seconde : Manuel Pradal et Emmanuelle Béart entrent dans la salle. Instant magique. Ils nous parlent un peu, nous disant qu'ils répondront à nos questions en fin de séance. On retiendra le très beau discours de Béart sur la fragilité de l'acteur face au public lors de la première projection. Ils sortent. C'est parti : la projo débute.

Passons au film proprement dit. Je vais pour une fois commencer sur l'aspect technique du film car c'est ce qui ici, saute aux yeux le plus rapidement. A commencer par la lumière et l'étalonnage du film. Ambiance désaturée, glauque, grain assez léger, jeux d'ombres et de lumières : pas de doute on est dans la bonne vieille tradition du film noir. Sans sens péjoratif. Loin de là. La mise en scène est assez bien travaillée sans non plus être exceptionnelle. Le tout a une belle cohésion et sert au mieux l'histoire et surtout ses personnages.

Parler de personnages nous amène à parler des acteurs qui livrent tous ici une performance de haut niveau et plus particulièrement Harvey Keitel qui apparaît à l'écran, fatigué, usé par le temps, un grand roc inébranlable. Un homme d'une puissance, stature et d'un charisme fou. L'acteur ultime ? Pas loin. Emmanuelle Béart est elle aussi excellente, ivre, désespérée, en manipulatrice en quête d'amour à tout prix. Cependant à mon goût elle apparaît trop souvent nue à l'écran (ça n'est pas toujours justifié par le scénario selon moi...)

Niveau scénario le tout est assez brillant même si la fin est bizarre (et un peu trop happy end à mon goût), le  parcours de ces 3 solitudes  relié  plus ou moins par l'amour est assez intéressant même si je dois avouer que les évènements restent tout de même assez invraisemblables... Mais bon à chaque spectateur de croire ou non ce qu'il voit ! Reste tout de même cet univers noir et pervers, ces paysages  de New-York filmée de ses mauvais côtés comme ville glauque, sombre... Une vision apocalyptique d'un NY post 11 septembre ? Allez savoir... On s'ennuie parfois un peu... Quelques longueurs auraient peut être pu être évitées...

Néanmoins "Un crime" est un film de bonne facture qui se laisse regarder facilement, si on accepte de rentrer dans son univers et de croire ce que l'on nous en montre. Fin de la projection.
Ils reviennent sous les applaudissements du public. Commence alors une masterclass très intéressante.



Ils sont ouverts et acceptent remarques et questions en y répondant le plus sincèrement possible. C'est très intéressant. Je n'en parlerais pas plus en détails car je ne me souviens pas des points abordés précisément...

Au moment de partir, la salle se vide petit à petit et la fille d'Emmanuelle Béart vient la rejoindre sur scène, lui présentant ses copines. Beau moment d'intimité dont Clémentine arrive à prendre une jolie photo volée ;-) que voici :


Et pour finir en passant Clémentine a pris une photo de Manuel Pradal (à gauche) en plein débat avec une autre personne :


Voilà ! Prochain article ? Avant première "The departed" en présence de Martin Scorcese !

Soyez patients... je n'ai pas que ça à faire ;-) Mais vous serez récompensés lol promis !

Ciao,


Alban


Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Saku39 18/10/2006 12:02

Bon bah je fais comme les autres lol joyeux anniversaire en retard lol

Alban 17/10/2006 20:08

Merci à vous 2 c'est gentil d'y avoir pensé ;-)Joli le jeu de mots parrain lol

parrain 16/10/2006 21:32

JOYEUX ANNIVERSAIRE ,mon neveu. ce n'est pas "un crime" de te le souhaiter  à cette heure là, sachant que je ne suis rentré du boulot qu'à 20h30 ce soir .une journée de galère de +. Enfin j'ai accepté cette mission même si je regrette , j'irai jusqu'à la fin ...de semaine . Sauf si ce message s'autodétruit dans les 15 secondes. lol

parrain 16/10/2006 21:29

joyeux anniversaire ,mon neveu. ce n'est pas "un crime" de te le souhaiter  à cette heure là, sachant que je ne suis rentré du boulot qu'à 20h30 ce soir .une journée de galère de +. Enfin j'ai accepté cette mission même si je regrette , j'irai jusqu'à la fin ...de semaine . Sauf si ce message s'autodétruit dans les 15 secondes. lol

argentsale88 16/10/2006 20:37

salut couzin , ca y est , c'est fait , Joyeux Anni la star !!!