Little Miss Sunshine

Publié le par Alban

Bonjour à tous !

 

Dimanche soir je suis allé au cinéma des quais de Belfort pour découvrir avec grande impatience 2 films… Voici le rapport des séances avec mes critiques des films ! Enjoy it guys !

 

On commence par : Little miss sunshine, lauréat du Grand prix au festival de Deauville 2006. Il s’agit d’un premier film, indépendant et américain. Bref ça s’annonce bien :-)

 


 

Synopsis : L'histoire des Hoover. Le père, Richard, tente désespérément de vendre son "Parcours vers le succès en 9 étapes". La mère, Sheryl, tente de dissimuler les travers de son frère, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l'hôpital après avoir été congédié par son amant. Les enfants Hoover ne sont pas non plus dépourvus de rêves improbables : la fille de 7 ans, Olive, se rêve en reine de beauté, tandis que son frère Dwayne a fait voeu de silence jusqu'à son entrée à l'Air Force Academy. Quand Olive décroche une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille décide de faire corps derrière elle. Les voilà donc entassés dans leur break Volkswagen rouillé : ils mettent le cap vers l'Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours qui les mettra aux prises avec des événements inattendus...

 

Que dire sur ce film si ce n’est qu’il est absolument fabuleux ! Après une exposition  nous présentant les membres d’une famille plus qu’étrange (et sensée représenter l’Amérique actuelle) on plonge vite dans des scènes à fort potentiel comique et toujours doublée d’un cynisme exemplaire ! Car little miss sunshine est drôle, frais et corrosif en même temps. Les personnages composant la famille sont hauts en couleur et la psychologie de chacun d’eux est explorée en détails tout au long de ce road movie. Et le tout n’est pas dénué d’humour (mention spéciale à l’arrestation par le flic…)

 

Le film est incroyable de justesse et il évite la plupart des clichés du genre (le road movie…) en y amenant une fraîcheur bienvenue. A vrai dire la réussite du film tiens plus que jamais sur ses acteurs qui sont tous fabuleux. On appréciera tout particulièrement le personnage incarné par Steve Carell : un spécialiste de Proust, éminent suicidaire qui rate tout dans la vie (même son suicide) A ne pas rater : la scène hilarante du dîner où il doit expliquer à une petite fille de 7 ans pourquoi il a voulu se tuer…

 

Niveau technique le film est très bien réalisé (mention spéciale à la scène du dîner au départ qui a du être un cauchemar à tourner de part son dynamisme et son nombre de personnages), bien mis en lumière. Les personnages sont très attachants et le scénario est vraiment original. A travers l’implosion de cette famille américaine c’est une métaphore d’un pays en crise que l’on découvre… Le dernier acte du film est consternant et en dit long sur le pays en nous montrant à quoi ressemble un concours de little miss sunshine… pas besoin de le décrire, le voir en dit déjà long !

 

En bref, little miss sunshine est un film émouvant, bouleversant, corrosif et d’une grande justesse qui mérite amplement son prix décroché à Deauville. Si vous ne l’avez pas encore vu, dépêchez vous de réparer votre erreur ! Vous ne le regretterez pas ! Promis ! 

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Saku39 25/09/2006 20:05

Je n'ai pas ancore eu la chance de le voir il passe pas pret de chez moi ce qui fort embetant !http://cine-passion.over-blog.net/