la jeune fille de l'eau

Publié le par Alban

Bonjour,

 

Voilà je suis allé voir le nouveau film de M. Night Shyamalan un réalisateur dont j’apprécie énormément le travail… C’est donc avec grande impatience que je suis allé voir son nouvel opus « La jeune fille de l’eau » non sans crainte après avoir vu les critiques désastreuses allouées au film. Mais bon rien ne vaut mieux que de se forger sa propre opinion !

 

Avant de continuer, on répète le même rituel, affiche et résumé !


 

Synopsis : Cleveland Heep a tenté discrètement de se perdre à jamais dans les abysses de son vieil immeuble. Mais, cette nuit-là, il découvre dans le sous-sol de la piscine une jeune nymphe sortie d'un conte fantastique. La mystérieuse "narf" Story est poursuivie par des créatures maléfiques qui veulent l'empêcher de rejoindre son monde. Ses dons de voyance lui ont révélé l'avenir de chacun des occupants de l'immeuble, dont le sort et le salut sont étroitement liés aux siens. Pour regagner son univers, Story va devoir décrypter une série de codes avec l'aide de Cleveland... pour peu que celui-ci arrive à semer les démons qui le hantent. Le temps presse : d'ici la fin de la nuit, leur destin à tous sera scellé...


Bon eh bien pour ma part le bilan de ce nouveau film sera assez mitigé… Comme souligné sur certains sites web, M. Night Shyamalan avait prévenu ses spectateurs : il était impératif pour eux de retrouver leur âme d'enfant et d'accepter de "croire" pour apprécier, ou du moins comprendre, sa Jeune fille de l'eau. Et c’est on ne peut plus vrai…

 

En effet, si l’on refuse de croire à l’histoire (enfantine) exposée, alors on s’ennuiera à mourir. Pour ma part, j’ai tout fait pour garder mon âme d’enfant alors je me suis assez facilement laissé transporter dans l’histoire malgré des passages totalement ridicules… (la lecture dans les paquets de céréales par exemple…). Partis sur ce concept, l’intrigue se déroule très vite et devient presque trop rapide, et donc forcément peu crédible à la base. Un bon exemple en est le personnage principal qui croit tout de suite à l’histoire de la « narf », croit en son existence et fait tout pour l’aider le tout sans un petit air de scepticisme… Un peu dur à avaler.

 

Ce qui nuit un peu au script c’est aussi la volonté de son créateur de dévoiler son œuvre, en excluant par la même le spectateur et le forçant dès le départ à faire un choix considérable : Je vous impose ça, soit vous y croyez et jouez le jeu et vous passez un bon moment, soit vous refusez et vous restez en dehors du film… Ce concept un peu trop manichéen nuit totalement à la portée du scénario. Autre bémol, la critique de Shyamalan vis-à-vis de ses détracteurs qui tombe parfois dans l’excès… Peut être aurait-il fallu garder sa haine uniquement pour le bouquin qu’il a sorti.

 

C’est bien dommage car techniquement le film est très impressionnant. La composition des cadres est originale et parfaitement maîtrisée et la maîtrise technique de Shyamalan n’est absolument pas à remettre en cause. Le travail du chef opérateur est lui aussi remarquable. A noter la prestation bluffante et impressionnante d’un Paul Giamatti au sommet de son art. Le film mérite d’être vu uniquement pour lui.

 

En voulant briser ses propres règles et nous présenter quelque chose de nouveau, Shyamalan porte lui-même préjudice à son film. Il aurait fallu laisser au spectateur plus d’implication dans l’histoire. Vous teniez de quoi faire un chef d’œuvre mais vous avez un peu dérapé… Sa présence excessive à l’écran (il se donne un rôle principal) nous montre sa volonté de tout contrôler dans ce film et finit par lui nuire : restez derrière la caméra que diable… à chacun sa place !

 

Bilan mitigé donc… Tout était réuni pour un grand succès mais Mr Shyamalan semble avoir oublié ou perdu son public en route. Il semble s’être adressé particulièrement aux enfants (petits et grands lol) et aux artistes, théorie renforcée par le fait que les personnes aidant la narf sont toutes plus ou moins reliées à un domaine artistique (écriture, musique…). Malheureusement de ce fait le film rate sa cible et donc son public large. Une déception certes et l’on espère le voir revenir à son style si particulier et magistral dès son prochain film. Courage Mr Shyamalan, il faut tirer une leçon de ses erreurs et échecs pour mieux repartir ! Etonnez nous vous pouvez encore le faire j’en suis sûr ;-)

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Hyewon 04/09/2006 12:43

Cette affiche est trop effrayante... :(