La science des rêves

Publié le par Alban

Hello,

Profitant de mon temps libre (une journée complète à attendre avant le concert de Placebo...) à Colmar je suis allé au cinéma voir le nouveau film de Michel Gondry "La science des rêves". Après des déboires de l'ordre de l'orientation (...) j'arrive avec 10 minutes de retard sur le début du film à la séance... la caissière pas sympathique du tout hésite à me vendre le billet (pas très sympas les alsaciens...) et finalement me le vends. Je cours dans la salle et prends le film au vol... je déteste faire ça mais j'avour que là je ne pouvais plus attendre pour le voir !

Avant d'en dire plus voici l'affiche du film et un résumé de son histoire :


Synopsis : Venu travailler à Paris dans une entreprise fabriquant des calendriers, Stéphane Miroux mène une vie monotone qu'il compense par ses rêves. Devant des caméras en carton, il s'invente une émission de télévision sur le rêve. Un jour, il fait la connaissance de Stéphanie, sa voisine, dont il tombe amoureux. D'abord charmée par les excentricités de cet étonnant garçon, la jeune femme prend peur et finit par le repousser. Ne sachant comment parvenir à la séduire, Stéphane décide de chercher la solution de son problème là où l'imagination est reine...

Par où commencer ? Il est difficile de parler objectivement de ce film tant il est indéfinissable et possède bons nombres de qualités (ainsi que quelques défauts aussi...). Le film se ressent plus qu'il ne se regarde et le génie visuel de Gondry est à nouveau épatant ! Un pari très risqué que de mettre autant de séquences d'animation dans un long métrage en prise de vues réelles. Loin d'être "gadget" ces séquences reflètent les rêves et donc la vie idéale de Stéphane. Nous amenant ainsi à partager ses rêves et ses doutes, finissant nous aussi par perdre le sens de ce qui est rêve et réalité en même temps que lui. tant et si bien que la fin du film reste assez ambigüe et mystérieuse...

Au niveau casting rien à redire : il est surprenant et gael garcia bernal n'en finit plus de nous étonner ! A noter la présence d'un Alain Chabat en grande forme car il est tout simplement hilarant !

Niveau scénario, sachant qu'il a été intégralement écrit par Gondry lui même on regrette tout de même un peu le brin de folie qu'apportait Charlie Kaufman auparavant... Le tout reste poétique et romantique à souhait mais il manque un petit quelque chose pour que la sauce prenne vraiment...

Niveau technique rien à redire. La musique est excellente, la lumière aussi. les cadrages et la réalisation sont sympathiques et les scènes d'animation tout simplement fabuleuses, servant l'histoire. On regrettera tout de même quelques dialogues graveleux dans des moments romantiques ce qui casse un peu le tout; reste un humour un peu naïf à l'image du personnage de Stéphane, le doux rêveur.

Naïf, c'est ainsi qu'on pourrait qualifier le film. Il est bourré de bonnes intentions, poétique, romantique mais naïf dans le sens où il lui manque un petit brin de folie pour finir de le faire décoller complètement. Le film en reste néanmoins un film excellent à ne surtout pas rater !!!

Courrez le voir si ce n'est pas déjà fait !

Pour finir quelques images du film :

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Alban 26/08/2006 19:46

Traître ^^

Pierre 26/08/2006 13:17

Sniff, il passe pas ici et je pars en Corée demain.
Mais bon, j'irai voir The Host, ça compense ^^