Expo photo : "Muses" et "Chambre à coucher" de Catherine Decastel

Publié le par Alban

Bonjour à tous,

 

Le but de ce blog est aussi de promouvoir le travail de jeunes artistes, et ce, dans divers domaines artistiques. Dans ce cadre, veuillez trouver ici un petit compte-rendu de la soirée de vernissage de la première exposition photographique de Catherine Decastel, une amie, qui se trouve être l’actrice principale de mon prochain court-métrage « Le journal ».

IMGP1222.JPG

20h30. Quai de Loire. Rendez-vous est pris à Acerma – Espace quai des lunes, où se déroule le vernissage de l’exposition de Catherine, jeune actrice et photographe, qui présente pour la première fois ses clichés. L’accueil est, comme d’habitude, très chaleureux et de nombreuses personnes sont déjà présentes afin de découvrir les oeuvres qui composent cette exposition. Ces dernières sont organisées en deux séries sobrement intitulées « Muses » et « Chambre à coucher ».

IMGP1201.JPG

C’est au rez-de chaussée, dans un décor à la lumière tamisée que se situe la première série, « chambre à coucher » présentant au gré de superbes flous artistiques, des lits qui portent la trace du passage éphémère de leurs occupants. Le travail de tirage est tout bonnement extraordinaire, rendant un grain très particulier rapprochant parfois le cliché du dessin. Impossible de rester insensible face aux photographies qui ornent les murs et qui distillent une ambiance onirique teintée d’une étrange sensation d’absence, reflet d’un véritable univers artistique déjà affirmé. Les photos se suivent mais jamais ne se ressemblent, certaines incitant au rêve et à la sensualité tandis que d’autres distillent ce que nous pourrions nommer une « inquiétante étrangeté » (pour faire un parallèle avec l’œuvre photographique de David Lynch).

IMGP1220.JPG

Le temps de passer au bar qui sert de nombreux cocktails et surtout un délicieux champagne et je m’empresse alors de me rendre au premier étage où se situe la seconde série de photos, intitulée « Muses ». Difficile de rester indifférent face à la qualité des clichés de Catherine, présentant le corps nus de jeunes femmes dans différentes valeurs de plans. Jamais vulgaire, les clichés dégagent, au contraire, tantôt une surprenante poésie, tantôt une ambiance mystérieuse teintée d’une douce sensualité. On se laisse guider au fil des photos dans l’univers de ces muses, à travers lesquelles Catherine a su puiser une fabuleuse source d’inspiration. Le voyage est indéniablement enchanteur.

IMGP1208.JPG

Pendant ce temps, au rez-de chaussée s’organise un concert d’un jeune artiste ami de Catherine qui interprète quelque chanson de son répertoire personnel en s’accompagnant au synthétiseur. La magie se produit et les univers de ces deux artistes viennent se compléter, terminant ainsi de nous plonger au sein d’un monde à part, fantastique, onirique, tantôt léger et tantôt grave. La soirée est indéniablement un grand succès et Catherine, en parfaite maîtresse de cérémonie, reçoit ses convives avec un sourire charmant qui ne la quittera plus de la soirée. A juste titre.

IMGP1212.JPG

Je vous invite donc à découvrir le fabuleux travail de cette jeune photographe. L’exposition se déroule du 29 septembre au 16 octobre, à cette adresse :


Acerma – Espace Quai des lunes

22 Quai de la Loire

75019 Paris

(M° Jaurès)

 

Découvrez également des clichés de cette délicieuse soirée dans l’album photo intitulé « Vernissage Catherine Decastel » situé sur la droite de votre écran.

IMGP1221.JPG

Vous pourrez également prochainement approfondir votre connaissance de cette artiste « entière » et de son œuvre, par le biais d’une interview qui sera publiée sous peu sur ce blog.

 

A bientôt,

 

Alban

Publié dans Culture

Commenter cet article

Marc 10/10/2007 10:37

De toute manière on leur demande de jouer, pas de photographier ou de composer. A moins que le role l'exige, mais dans ce cas, n'importe quelle bonne actrice arrive à donner l'illusion que.
Quand on les voit dans un film, on s'en fiche de savoir si elle compose réellement un air au piano ou pas. Si le role l'exige, l'essentiel est de jouer de telle sorte qu'on y croit. Illusion, tout n'est qu'illusion dans le cinéma.
En revanche, il est difficile de donner l'illusion d'un bon jeu.

moun 08/10/2007 18:20

Cette expo m'a l'air vraiment géniale félicitations à Catherine que j'ai eu le plaisir de voir lors de ma visite à Paris. Mais je me permet de répondre à ce cher luc peut être qu'Alban rencontre des actrices-compositrices, actrices-photographes mais il vaut mieux avoir des actrices telles avec des autres passions que l'actorat que d'avoir des actrices-actrices qui bien souvent sont des potiches et à part faire ce qu'on leur demande elles n'ont guère de centre d'intérêt. Bisous.

Milka 07/10/2007 13:11

L'exposition a l'air vraiment bien, mais malheureusement, un peu loin de chez moi :(.
Bon courage à cette jeune photographe :)

Luc 04/10/2007 12:16

Alban, ne pensez-vous pas qu'il est temps d'arrêter de prendre des "actrice-photographes", des "actrice-compositrices" pour prendre des "actrice-actrice", parce qu'on arriverait peut-être à avoir (enfin) un jeu correct plutôt que les horreurs que l'on voit sur tous vos films ou extraits...