Sur le tournage de « Nuit et Jour », le nouveau film de Hong Sang-Soo

Publié le par Alban

hong-sang-soo.jpg

Dimanche 9 septembre. Métro Pernety. 7h30. Quelle raison me fait être ici plutôt que dans mon lit ? Eh bien ce jour-là, deux amies et moi étions tout simplement figurants sur le tournage de « Nuit et Jour » le nouveau film de Hong Sang-Soo dont le tournage se déroulait en grande partie à Paris. Rendez-vous est pris au café situé à la sortie du métro. Nous arrivons à l’heure mais l’équipe est encore dans la rue filmant l’acteur principal qui, fumant une cigarette, traîne avec nonchalance sa valise derrière lui. Une bonne dizaine de prises plus tard et l’équipe nous rejoint enfin à la terrasse du café. Pause, détente et bonne ambiance sont en rendez-vous tandis que le célèbre réalisateur coréen est en train, comme à son habitude, de rédiger les dialogues de la prochaine scène à tourner. Tout le monde est très sympathique et nous faisons connaissance avec la quasi intégralité de l’équipe qui, bien qu’épuisée, reste très disponible et aimable.

 

Une bonne heure après notre arrivée débute alors notre rôle : nous serons des passants dans la rue parallèle au café. Nous marcherons dans l’arrière plan pendant qu’une scène visiblement importante se déroulera à l’intérieur du café. Nous effectuons plusieurs passages avant que l’on m’annonce qu’on ne veut plus que je passe. La surprise passée, j’attends patiemment, observant l’équipe au travail. Peu de temps après, Hong Sang-Soo déclare ne plus vouloir de passants dans le plan car la scène est sensée se dérouler au petit matin. Nous voilà inutiles… Nous sommes néanmoins conviés à rentrer dans le café et y rejoindre l’équipe afin de suivre au plus près le tournage de la scène. Expérience très intéressante et enrichissante. Vingt-quatre prises plus tard, la scène est tournée et l’équipe change de décor. Nous les quittons alors avec la promesse d’un éventuel rappel pour de la figuration lors du dernier jour de tournage le mardi suivant à l’aéroport.

 

Mardi 11 septembre. Suite de l’aventure. Nous sommes conviés à Orly Sud pour la dernière journée de tournage. Nous sommes à nouveau parmi l’équipe de figurants recrutés pour les scènes du jour. Deux plans à tourner et le tournage est terminé. L’équipe est surexcitée et c’est avec joie que nous les retrouvons à nouveau. Nous faisons plus ample connaissance avec les autres membres de l’équipe en attendant de nous installer. Nous nous rendons alors à l’étage sur les lieux du tournage du départ de Romain Duris dans l’ « Auberge espagnole ». L’équipe s’installe, l’ambiance est chaleureuse et à la fête. Hong Sang-Soo arrive et tout se met progressivement en place. Nous incarnons des voyageurs en attente de leur départ. Cette fois nous sommes plein cadre et la scène bien que mystérieuse semble très importante : L’acteur principal, assis, a un paquet de chewing-gum dans les mains et un oiseau (dressé bien entendu) viens vers lui. Scène visiblement symbolique et poétique.

 

Notons que pour l’occasion Hong Sang-Soo est venu nous diriger en personne dans un anglais un peu hésitant mais doublé d’indications précises. Nous sommes très impressionnés cela va sans dire… Quelques prises plus tard, c’est dans la boîte : les applaudissements retentissent, les membres de l’équipe technique se sautent mutuellement dans les bras. La joie est immense. Le tournage est terminé et il est à présent temps pour nous de nous séparer de l’équipe, à regret. Chacun poursuivra désormais sa route dans l’attente de la sortie du film qui pourrait bien être alignée avec une sélection au prochain festival de Cannes… A suivre donc !

 

PS : J’ai bien sûr fait des photos du tournage mais cependant je ne peux pas les publier (histoire de droits revenant à la production donc pas de publication sur internet sans accord). Merci de votre compréhension !

Publié dans Tournages

Commenter cet article

moun 18/09/2007 09:17

J'ai mêmepas vu les photos moi pourtant j'étais à Paris ce week end tant pis ce sera pour les vacances de Noël lol.

moun 18/09/2007 09:15

Je vois que tu as été très impressionné par ta rencontre avec ce réalisateur et je pense que pourt toi çà devait être génial de le rencontrer même furtivement. Bisous.